Церковный календарь
Новости


2017-03-26 / russportal
Прав. Іоаннъ Кронштадтскій. Слово въ 4-ю недѣлю Великаго поста (1894)
2017-03-26 / russportal
Свт. Ѳеофанъ Затворникъ. Слово (4-е) въ 4-ю недѣлю Великаго поста (1869)
2017-03-26 / russportal
Свт. Ѳеофанъ Затворникъ. Слово (3-е) въ 4-ю недѣлю Великаго поста (1869)
2017-03-26 / russportal
Свт. Ѳеофанъ Затворникъ. Слово (2-е) въ 4-ю недѣлю Великаго поста (1869)
2017-03-26 / russportal
Свт. Ѳеофанъ Затворникъ. Слово (1-е) въ 4-ю недѣлю Великаго поста (1869)
2017-03-26 / russportal
Преп. Іоаннъ, иг. Синайскій. «Лѣствица». Слово 27-е (1898)
2017-03-26 / russportal
Преп. Іоаннъ, иг. Синайскій. «Лѣствица». Слово 26-е (1898)
2017-03-25 / russportal
"Каноны или Книга Правилъ". Посланіе къ Памфѵлійскому Собору (1974)
2017-03-25 / russportal
"Каноны или Книга Правилъ". Правила третіяго Собора, Ефесскаго (1974)
2017-03-25 / russportal
Н. В. Гоголь. «Выбр. мѣста изъ переп. съ друзьями». Часть 20-я (1921)
2017-03-25 / russportal
Н. В. Гоголь. «Выбр. мѣста изъ переп. съ друзьями». Часть 19-я (1921)
2017-03-25 / russportal
Н. В. Гоголь. «Выбр. мѣста изъ переп. съ друзьями». Часть 18-я (1921)
2017-03-25 / russportal
Н. В. Гоголь. «Выбр. мѣста изъ переп. съ друзьями». Часть 17-я (1921)
2017-03-24 / russportal
Свщмч. Ѳеодоръ (Поздѣевскій). «Смыслъ христіан. подвига». Часть 4-я (1911)
2017-03-24 / russportal
Свщмч. Ѳеодоръ (Поздѣевскій). «Смыслъ христіан. подвига». Часть 3-я (1911)
2017-03-24 / russportal
Прав. Іоаннъ Кронштадтскій. Слово въ пятокъ 4-й недѣли (1894)
Новости въ видѣ
RSS-канала: .
Сегодня - воскресенiе, 26 марта 2017 г. Сейчасъ на порталѣ посѣтителей - 15.
Государство Россійское

Россія и Домъ Романовыхъ.

За три столѣтія правленія въ Россіи династіи Романовыхъ восемнадцать русскихъ царей сумѣли превратить разорванную, измученную Смутой и неурядицами страну въ сильнѣйшее въ мірѣ государство — Россійскую Имперію. За время ихъ мудраго правленія къ Россіи были присоединены огромныя территоріи Малороссіи, Бѣлоруссіи, Прибалтики, Польши, Финляндіи, Средней Азіи, Кавказа, Сибири, Аляски... Каждый изъ отрѣзковъ ихъ царствованія былъ заполненъ важнѣйшими историческими событіями. Такъ, при первыхъ Романовыхъ страна была возстановлена послѣ Смутнаго времени и были предприняты первые шаги по ея расширенію. Въ XVIII вѣкѣ Россія отвоевала выходъ къ морю, изъ Московскаго царства превратилась въ великую имперію и стала полноправнымъ игрокомъ на европейскомъ политическомъ полѣ. Въ ходѣ Семилѣтней войны русскими войсками впервые былъ занятъ г. Берлинъ, къ Россіи были присоединены Крымъ и Новороссія... Въ XIX вѣкѣ — золотомъ вѣкѣ Россійскаго государства — Россія стала одной изъ самыхъ могущественныхъ державъ міра, русскія войска вошли въ Парижъ, а внутри страны были предприняты грандіозныя преобразованія, названныя впослѣдствіи «Великими реформами»... Начало XX вѣка стало періодомъ одного изъ самыхъ высокихъ въ исторіи Россіи темповъ экономическаго роста: по этому показателю она вышла на первое мѣсто въ мірѣ, опередивъ даже стремительно развивавшіеся Соединенные Штаты Америки... Однако, стоявшая на порогѣ побѣды въ Первой міровой войнѣ, Россія была сокрушена изнутри нерусскимъ и инороднымъ элементомъ, и была ввергнута въ новую Смуту, хуже той, съ которой началось правленіе Дома Романовыхъ...

Трактаты и конвенціи, заключенныя Россіей съ иностранными державами

О мирномъ договорѣ и предшествовавшей его заключенію Русско-Японской войнѣ см. здесь.       

Traité de Paix entre la Russie et le Japon, conclu à Portsmouth le 23 Août (5 Septembre) 1905.

Sa Majesté l'Empereur de toutes les Russies, d'une part, et Sa Majesté l'Empereur du Japon, d'autre part, étant animés du désir de rétablir les bienfaits de la paix pour Leurs pays et pour Leurs peuples, ont décidé de conclure un Traité de Paix et ont nommé à cet effet Leurs Plénipotentiaires, savoir:

Sa Majesté l'Empereur de Russie — Son Excellence M. Serge Witte, Son Secrétaire d'Etat et Président du Comité des Ministres de l'Empire de Russie et

Son Excellence le Baron Roman Rosen, Maître de la Cour Impériale de Russie et Son Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire auprès des Etats-Unis d'Amérique;

Et Sa Majesté l'Empereur du Japon — Son Excellence le Baron Komura Iutaro, Iusammi, grand cordon de l'ordre Impérial du Soleil Levant, Son Ministre des Affaires Etrangères et

Son Excellence M. Takahira Kogoro, Iusammi, grand cordon de l'ordre Impérial do Trésor Sacré, Son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire auprès des Etats-Unis d'Amérique,

Lesquels, après avoir échangé leurs pleins pouvoirs, trouvés en bonne et due forme, ont conclu les Articles suivants:

Article I.

Il y aura à l'avenir paix et amitié entre Leurs Majestés l'Empereur de toutes les Russies et l'Empereur du Japon, ainsi qu'entre Leurs Etats et sujets respectifs.

Article II.

Le Gouvernement Impérial de Russie, reconnaissant que le Japon possède en Corée des intérêts prédominants politiques, militaires et économiques, s'engage à ne point intervenir ni mettre d'obstacles aux mesures de direction, de protection et de contrôle que le Gouvernement Impérial du Japon pourrait considérer nécessaire de prendre en Corée.

Il est entendu que les sujets russes en Corée seront traités exactement de la même manière que les ressortissants des autres pays étrangers, à savoir qu'ils seront placés sur le même pied que les ressortissants de la nation la plus favorisée.

Il est de même convenu que pour éviter toute cause de malentendu, les deux Hautes Parties Contractantes s'abstiendront, sur la frontière russo-coréenne, de prendre toute mesure militaire qui pourrait menacer la sécurité du territoire russe ou coréen.

Article III.

La Russie et le Japon s'engagent mutuellement:

1) A évacuer complètement et simultanément la Manchourie, à l'exception du territoire sur lequel s'étend le bail de la presqu'île de Liaotong, conformément aux dispositions de l'Article additionnel I annexé à ce Traité, et

2) Restituer entièrement et complètement à l'administration exclusive de la Chine toutes les parties de la Manchourie qui sont occupées maintenant par les troupes russes et japonaises, ou qui sont sous leur contrôle, à l'exception de territoire susmentionné.

Le Gouvernement Impérial de Russie déclare qu'il n'a point en Manchourie d'avantages territoriaux ou concessions préférentielles ou exclusives de nature à porter atteinte à la souveraineté de la Chine ou incompatibles avec le principe d'opportunité égale.

Article IV.

La Russie et le Japon s'engagent réciproquement à ne mettre aucun obstacle aux mesures générales qui s'appliquent également à toutes les nations et que la Chine pourrait prendre pour le développement du commerce et de l'industrie en Manchourie.

Article V.

Le Gouvernement Impérial de Russie cède au Gouvernement Impérial du Japon, avec le consentement du Couvernement de Chine, le bail de Port-Arthur, de Talien et des territoires et eaux territoriales adjacents, ainsi que tons les droits, privilèges et concessions se rattachant à ce bail ou en faisant partie, et il cède, de même, au Gouvernement Impérial du Japon, tous les travaux et propiétés publics dans le territoire sur lequel s'étend le bail susmentionné.

Les deux Hautes Parties Contractantes s'engagent mutuellement à obtenir du Gouvernement de Chine le consentement mentionné dans la stipulation ci-dessus.

Le Gouvernement Impérial du Japon donne, de sa part, l'assurance que les droits de propriété des sujets russes dans le territoire susmentionné seront parfaitement respectés.

Article VI.

Le Gouvernement Impérial de Russie s'engage à céder au Gouvernement Impérial du Japon, sans compensation, avec le consentement du Gouvernement de Chine, le chemin de fer Tchan-tchoun (Kouang-tcheng-tsy) et Port-Arthur et tous ses embranchements avec tous les droits, privilèges et propriétés y appartenant dans cette région, ainsi que tontes les mines de charbon dans ladite région, appartenant à ce chemin de fer ou en exploitation pour son profit.

Les deux Hautes Parties Contractantes s'engagent mutuellement à obtenir du Gouvernement de Chine le consentement mentionné dans la stipulation ci-dessus.

Article VII.

La Russie et le Japon s'engagent à exploiter leurs chemins de fer respectifs en Manchourie exclusivement dans un but commercial et industriel, mais nullement dans un but stratégique.

Il est entendu que cette restriction ne s'applique pas aux chemins de fer dans le territoire sur lequel s'étend le bail de la presqu'île de Liaotong.

Article VIII.

Les Gouvernements Impériaux de Russie et du Japon, en vue de favoriser et de faciliter les relations et le trafic, concluront, aussitôt que possible, une Convention séparée, pour le règlement de leurs services de raccordement de chemins de fer en Manchourie.

Article IX.

Le Gouvernement Impérial de Russie cède au Gouvernement Impérial du Japon en perpétuité et en pleine souveraineté la partie sud de l'île de Sakhaline et toutes les îles qui y sont adjacentes, ainsi que tous les travaux et propriétés publics qui s'y trouvent. Le cinquantième parallèle de latitude nord est adopté comme la limite du territoire cédé. — La ligne frontière exacte de ce territoire sera déterminée conformément aux dispositions de l'Article additionnel II annexé à ce Traité.

Le Japon et la Russie conviennent mutuellement de ne construire dans leurs possessions respectives sur l'île de Sakhaline et sur les îles qui y sont adjacentes aucune fortification ni travaux militaires semblables. De même, ils s'engagent respectivement à ne prendre aucune mesure militaire qui pourrait entraver la libre navigation des détroits de Lapérouse et de Tartarie.

Article X.

Il est réservé aux sujets russes habitants du territoire cédé au Japon de vendre leurs propriétés immobilières et de se retirer dans leur pays; mais, s'ils préfèrent rester dans le territoire cédé, il seront maintenus et protégés dans le plein exercice de leurs industries et droits de propriété à la condition de se soumettre aux lois et à la juridiction japonaises. Le Japon aura la pleine liberté de retirer le droit de résidence dans ce territoire à tons les habitants se trouvant dans l'incapacité politique ou administrative, ou de les déporter de ce territoire. Il s'engage toutefois à ce que les droits de propriété de ces habitants soient pleinement respectés.

Article XI.

La Russie s'engage à s'entendre avec le Japon pour concéder aux sujets japonais des droits de pêche le long des côtes des possessions russes dans les mers du Japon, d'Okhotsk et de Behring.

Il est convenu que l'engagement susmentionné ne portera pas atteinte aux droits déjà appartenant aux sujets russes ou étrangers dans ces régions.

Article XII.

Le Traité de commerce et de navigation entre la Russie et le Japon ayant été annulé par la guerre, les Gouvernements Impériaux de Russie et du Japon s'engagent à adopter, comme base de leurs relations commerciales, jusqu'à la conclusion d'un nouveau Traité de commerce et de navigation sur la base du Traité qui était en vigueur antérieurement à la guerre actuelle, le système, du traitement réciproque sur le pied de la nation la plus favorisée, y compris les tarifs d'importation et d'exportation, les formalités de douane, les droits de transit et de tonnage, et l'admission et le traitement des agents, des sujets et des vaisseaux d'un pays dans le territoire de l'autre.

Article XIII.

Aussitôt que possible après la mise en vigueur du présent Traité, tous les prisonniers de guerre seront réciproquement restitués. Les Gouvernements Impériaux de Russie et du Japon nommeront, chacun de son côté, un commissaire spécial qui se chargera des prisonniers. Tous les prisonniers se trouvant entre les mains de l'un des Gouvernement seront remis au commissaire de l'autre Gouvernement, ou à son représentant, dûment autorisé, qui les recevra en tel nombre et dans tels ports convenables de l'Etat remettant que ce dernier aura notifié d'avance au commissaire de l'Etat recevant.

Les Gouvernements de Russie et du Japon présenteront l'un à l'antre, le plus tôt possible après que la remise des prisonniers aura été achevée, un compte documenté des dépenses directes faites respectivement par eux pour le soin et l'entretien des prisonniers depuis la date de la capture ou de la reddition jusqu'à celle de la mort ou de la remise. La Russie s'engage à rembourser au Japon, aussitôt que possible après l'échange de ces comptes, comme il est stipulé ci-dessus, la différence entre le montant réel ainsi dépensé par le Japon et le montant réel également déboursé par la Russie.

Article XIV.

Le présent Traité sera ratifié par Leurs Majestés l'Empereur de toutes les Russies et l'Empereur du Japon. Cette ratification sera, dans le plus bref délai possible et en tous cas pas plus tard que dans cinquante jours à partir de la date de la signature du Traité, notifiée aux Gouvernements Impériaux de Russie et du Japon respectivement, par l'intermédiaire de l'Ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique à St.-Pétersbourg et du Ministre de France à Tokio, et à partir de la date de la dernière de ces notifications, ce Traité entrera, dans toutes ses parties, en pleine vigueur.

L'échange formel des ratifications se fera à Washington aussitôt que possible.

Article XV.

Le présent Traité sera signé en double: en langues Française et Anglaise. Les deux textes sont absolument conformes; mais, en cas de divergence d'interprétation, le texte Français fera loi.

En foi de quoi les Plénipotentiaires respectifs ont signé et scellé de leurs sceaux le présent Traité de Paix.

Fait à Portsmouth (New Hampshire) le vingt trois Août (cinq Septembre) de l'an mil neuf cent cinq, correspondant au cinquième jour du neuvième mois de la trente huitième année de Meidji.

(L. S.) (Signé): Iutaro Komura.

(L. S.) (Signé): K. Takahira.

(L. S.) (Signé): Serge Witte.

(L. S.) (Signé): Rosen.

Les Articles additionnels.

Conformément aux dispositions des Articles III et IX dn Traité de Paix entre la Russie et le Japon en date de ce jour, les Plénipotentiaires soussignés ont conclu les Articles additionnels suivants:

I. Ad Article III.

Les Gouvernements Impériaux de Russie et du Japon s'engagent mutullement à commencer le retrait de leurs forces militaires du territoire de la Manchourie simultanément et immédiatement après la mise en vigueur du Traité de Paix; et dans une période de dix-huit mois à partir de cette date les armées des deux Puissances seront complètement retirées de la Manchourie à l'exception du territoire à bail de la presqu'île de Liaotong.

Les forces des deux Puissances occupant les positions frontales seront retirées les premières.

Les Hautes Parties Contractantes se réservent le droit de maintenir des gardes pour protéger leurs lignes de chemins de fer respectives en Manchourie. Le nombre de ces gardes n'excédera pas quinze hommes par kilomètre; et, dans la limite de ce nombre maximum, les Commandants des armées russes et japonaises fixeront, de commun accord, le nombre des gardes qui seront employés, le plus minime possible, conformément aux exigences réelles.

Les Commandants des forces russes et japonaises en Manchourie s'entendront sur tous les détails relatifs à l'exécution de l'évacuation conformément aux principes ci-dessus énumérés et prendront, de commun accord, les mesures nécessaires pour effectuer l'évacuation aussitôt que possible et en tout cas pas plus tard que dans la période de dix-huit mois.

II. Ad Article IX.

Aussitôt que possible après la mise en vigueur du présent Traité une Commission de Délimitation, composée de nombre égal de membres qui seront nommés respectivement par les deux Hautes Parties Contractantes, marquera sur les lieux, d'une manière permanente, la ligne exacte entre les possessions russes et japonaises de l'île de Sakhaline. La Commission sera tenue, autant que les considérations topographiques le permettront, à suivre le cinquantième parallèle de latitude nord pour la ligne de démarcation, et dans le cas où des déviations de ladite ligne sur quelques points seront trouvées nécessaires, compensation en sera faite par des déviations corrélatives sur d'autres points. Il sera de même le devoir de ladite Commission de préparer une liste et description des îles adjacentes qui seront comprises dans la cession, et finalement la Commission préparera et signera les cartes constatant les limites du territoire cédé. Les travaux de la Commission seront soumis à l'approbation des Hautes Parties Contractantes.

Les Articles additionnels mentionnés ci-dessus seront considérés comme ratifiés par la ratification du Traité de Paix, auquel ils sont annexés.

Portsmouth, le vingt trois Août (cinq Septembre) de l'an mil neuf cent cinq correspondant au cinquième jour, neuvième mois, trente huitième année de Meidji.

(Signé): Iutaro Komura.

(Signé): Serge Witte.

(Signé): K. Takahira

(Signé): Rosen.



A ces causes, après avoir suffisamment examiné ce Traité et les deux Articles additionnels, Nous les avons agréés, confirmés et ratifiés, comme Nous les agréons, confirmons et ratifions dans toute leur teneur, promettant par Notre parole Impériale pour Nous, Nos Héritiers et Successeurs que tout ce qui a été stipulé dans les actes susmentionnés sera observé inviolablement. En foi de quoi Nous avons signé de Notre propre main la présente ratification Impériale et y avons fait apposer le sceau de Notre Empire.

Donné à Péterhof, le 1 Octobre de l'an de grâce mil neuf cent cinq et de Notre règne le onzième.

L'original est signé de la propre main de Sa Majesté l'Empereur ainsi:

«NICOLAS.»       

(L. S.)

Contresigné: Le Ministre des Affaires Etrangères, Secrétaire d'Etat Comte Lamsdorff.

Источникъ: Ministère des Affaires Etrangères. Recueil de traités et documents diplomatiques concernant l'Extrême Orient. 1895-1905. — St. Pétersbourg: Imprimérie A. Mendelewitch, 1906. — P. 741-753.

/ Къ оглавленію /


Наверхъ / Къ титульной страницѣ

0



«Слава Россіи»
Малый герб Российской империи
Помощь Порталу
Просимъ Васъ поддержать нашъ Порталъ
© 2004-2017 г.